Khatim Abbaoui: «Nous allons repartir de l’avant»

24 octobre 2012 - 21:36

Arrivé en provenance de Nîmes Olympique, le défenseur latéral de l’US Le Pontet, Khatim Abbaoui est revenu sur la déroute pontétienne à Béziers, samedi dernier, et nous parle de son intégration dans son nouveau club et du match de Coupe de France, vendredi à Toulon.

Khatim, comment se passe ton incorporation au Pontet ?

J’ai bien été accueilli par mes nouveaux coéquipiers. J’ai débuté face à Rodez où nous avons ramené un bon résultat (match nul 0 à 0). A partir de ce moment, j’ai été intégré dans l’équipe. J’ai quasiment disputé l’intégralité des dernières rencontres. Je ne connaissais aucun joueur au Pontet, mais je ne me suis pas posé de question. Dès mon arrivée, courant septembre, tout s’est bien déroulé.

Que s’est il passé à Béziers (défaite 3 à 0) ?

Nous avons fait un non-match, dans tous les compartiments du jeu. Nous n’avons pas répondu présents. On s’était fixé des objectifs que nous n’avons pas remplis sur cette rencontre. Béziers a été très réaliste, ils ont été soudés, à l’opposé de nous. Ils n’étaient pas forcément au-dessus de nous, mais ils étaient là. Nous étions bien entrés dans la partie lors du premier quart d’heure, ce qui était notre défaut jusqu’à présent, ensuite le but encaissé nous a mis un coup derrière la tête. Cela reste qu’un match, il faut se remettre en question. Nous avons eu l’occasion d’en parler entre nous dès le début de la semaine et maintenant nous allons repartir de l’avant. Il faut prendre une bonne claque pour mieux se relever. Les séances d’entraînement se déroulent bien. Dès vendredi, nous irons chercher un résultat à Toulon pour redémarrer une nouvelle série.

Justement, vendredi, que penses-tu de ce match de Coupe de France dans le Var ?

Toulon reste un bon club, malgré sa rétrogradation administrative en Division d’honneur. Leur public est nombreux, çà va être difficile, nous serons attendus, mais nous devrons nous qualifier si on veut franchir d’autres tours dans cette compétition, la Coupe de France, qui est magnifique. C’est le dernier tour avant l’entrée des clubs pros, et nous voulons absolument passer pour disputer d’autres matchs de coupe, peut être face à un club de Ligue 2. Cela passe par une qualification à Toulon.

Formé à Nîmes Olympique, un club professionnel, quelle différence vois-tu avec l’US Le Pontet ?

Il n’y a pas beaucoup d’écart, cela reste du football. Au Pontet,  nous sommes bien encadrés. L’ambiance est meilleure, c’est peut être lié à l’amateurisme, où je trouve plus d’esprit « copains ». Le Pontet semble un club bien familial. La marge entre Le Pontet et des clubs pros comme Nîmes, Arles-Avignon ou Istres n’est pas énorme, les infrastructures sont à la hauteur pour les entraînements et les matchs. Il ne reste qu’à franchir le cap, et à nous sur le terrain de gagner des matchs. Mon objectif est justement de parvenir à ce niveau avec le club du Pontet pour relancer une carrière que j’avais bien entamé à Nîmes. Cà serait une bonne chose.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 2 Entraîneurs
  • 23 Joueurs
  • 41 Supporters

Aucun événement