Rencontre avec Romain Philippoteaux

29 novembre 2012 - 14:30

Dès les premiers échanges, Romain se révèle sympa, souriant, chaleureux, élégant sur le terrain, il sait ce qu'il veut et présente une assurance agrémentée d'une humilité fort appréciable.

Cet attaquant de 24 ans, né à Apt, grandit fils unique, aimé par ses deux parents, Marc et Pascale qui l'accompagnent et l'encouragent dans son rêve. Arrivé de Pernes au club du Pontet en juillet dernier, il connaît bien la maison pour y avoir évolué entre 13 et 15 ans, il marquait déjà les esprits « je suis parti du Pontet suite à la mésentente avec l'entraîneur de l'époque ». Prometteur, doté d'une vitesse exceptionnelle, d'une vivacité précoce, comment expliquer qu'il passe alors entre les mailles du filet? Qu'il ne fasse parler de lui que maintenant? Que le foot français ne repère avant ce jeune joueur à vocation offensive? « Les recruteurs de Nantes et Auxerre étaient venus me voir jouer, mais on ne regardait pas que le bagage technique ». Les mentalités changent, on le constate, les Valbuena, Ribéry ou encore récemment Cabella et Alessandrini ont ouvert une porte, ont remis en lumière ces footballeurs plus frêles mais capables de tout... Romain fait partie de ceux là. Quand on lui parle avenir, ses yeux brillent... Les langues se délient, les écrits restent en tête, on parle de départ, de Ligue 2, en attendant lui profite, il est bien ici, dans ce club convivial, ambitieux; des bénévoles fidèles, un nouveau président, Jean Marc Conrad (bien connu pour avoir brillé sous les couleurs de l'AC Arles Avignon), des supporters de plus en plus nombreux... L'ambiance est saine pour s'y épanouir. Cà aide.

Pierre Bernard, son entraîneur, ne tarit pas d'éloges « J'essayais de le recruter depuis 2 ans. C'est le premier joueur que j'ai appelé cette année. Il a la vitesse, la percussion, il a appris à se servir de ses qualités et il faut maintenant qu'il gagne en régularité. C'est un dynamiteur de défense. » Jolie expression. Romain doit beaucoup à son coach et il le sait. L'équipe du Pontet assure, les buts s'enchaînent encore une victoire la semaine dernière contre Marignane (le troisième but est inscrit par Romain, son sixième depuis le début de la saison) « On a rapidement eu des résultats, il y a un engouement autour de nous. Entre joueurs, on s'entend super bien! »

Recette magique qui marche à chaque coup, alors comment Romain voit-il la suite? « Il faut continuer à gagner des matchs, j'ai connu des épreuves qui m'ont rendu plus fort. Je me sens prêt pour la suite. » Il a fallu attendre le temps, Romain sait que tout devient possible aujourd'hui, il progresse, sur son petit nuage il souhaite encore briller sous les couleurs noires et jaunes du Pontet. « Je ressens la fierté de mes parents, ils y ont parfois plus cru que moi et quand tu sais qu'il y a la confiance... »

L'anecdote:

Romain est un sudiste depuis toujours fervent supporter du club de ... Sedan. Eh oui, Sedan dans les Ardennes où il passait ses vacances en famille, assistant aux entraînements et rêvant de porter un jour le maillot vert des sangliers.

Romain vu par ses coéquipiers:

Anthony Guise, son coéquipier, balance: « Dans les vestiaires, il n'a jamais de savon, de shampoing, on doit le fournir en tout! C'est un super cuisto, la grande classe, genre pizza royale commandée chez Thierry à chaque fois que tu manges chez lui!  (lol) Super danseur aussi, gros gros coup de rein chez Romain! » (lol). Et de conclure: « C'est de la bombe ce mec, généreux, j'adore sa façon de dribbler »

Sylvain Vayson, son acolyte qui l'a suivi au Pontet, raconte « Nous sommes partis en vacances en Thaïlande ensemble avec un pote. Dès le premier soir de notre arrivée, il était en scooter, il a grillé un sens interdit direct, il a pris un trottoir pour finir par se faire arrêter par les flics. » Il glissera à propos de Romain: « Il est gentil, généreux, il aime chambrer mais un peu susceptible, déteste se faire brancher en retour! »

L'écho:

Quel plaisir d'avoir pu discuter au bord du terrain avec l'international Maryan Wisniewski, toujours au soutien de l'équipe pontétienne. On ne peut qu'être impressionné par un parcours et un cv comme le sien: demi-finaliste de la Coupe du Monde en 1958, il évolua notamment dans les clubs de Lens, Sampdoria de Gênes (Italie), St Etienne et Sochaux. Il glissa quelques mots sur Romain: « Il a du talent, déborde facilement, il devra progresser sur la dernière passe. Je trouve très bons les deux gars venus de Pernes (Romain Philippoteaux et Sylvain Vayson). J'adore les joueurs qui prennent des risques. »

Un article rédigé par Laurence Gauthier-Piocelle

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 2 Entraîneurs
  • 23 Joueurs
  • 41 Supporters

Aucun événement